Une épilation… Au poil !

Je suis de retour après une longue période sans poster, mea culpa !

Aujourd’hui, passons du côté chic de la force… Un article beauté – et uniquement beauté- sur un sujet qui pique : l’épilation !

dark rasor

Hommes (si, si!) comme femmes, nous cherchons souvent à nous débarrasser de poils disgracieux le plus efficacement possible en minimisant la douleur, ô douce utopie, quand tu nous tiens… Plusieurs techniques existent, à adapter selon le seuil de tolérance à la torture physique volontaire de chacun, ainsi qu’au budget et au capital temps qui n’est pas négligeable.

Je vais donc m’atteler à la tâche de vous exposer les différentes méthodes que j’ai testées, pour vous aider à y voir plus clair- ou à vous rassurer sur l’inefficacité de certaines et aussi sur la difficulté de se faire du mal à soi-même… Plongeons donc ensemble dans les méandres de l’arrachage de poil.

epil 1

On la connait, cette crème aux effluves parfumés (LOL) et à l’utilisation enfantine. C’est la première méthode d' »épilation » que j’ai essayée car ma mère et ma soeur l’utilisaient déjà à la maison. Bonne nouvelle :  il ne faut pas avoir suivi une formation spécifique pour le faire ! Elle consiste tout simplement à appliquer une crème sur les jambes (ou ailleurs), la laisser agir et l’enlever avec une spatule en plastique avant de se rincer les gambettes. Mauvaise nouvelle : les filles qui ont les poils épais et très nombreux (dont moi) peuvent l’oublier, la crème ne fonctionne que très moyennement sur elles.

Les avantages? En plus d’être extrêmement simple, cette méthode est indolore. La repousse, quant à elle, est assez douce. Enfin, elle est assez rapide : il ne faut disposer que d’une bonne demi-heure dans son planning et le tour est joué.

Les désavantages? Elle est certes indolore, mais pas inodore! Veillez à aérer la salle de bain. Aussi, les poils ne sont pas extraits à la racine, ils sont juste coupés. Ils repousseront donc assez vite et tout aussi nombreux.

Pour qui ? Pour celles et ceux qui ont les poils fins et peu nombreux.

epil 2

Ayant abandonné la crème qui avait des résultats très moyens sur moi, je me suis tournée vers l’issue la plus facile et la plus évidente : le rasage. Pas cher et indolore, j’ai vite déchanté devant la disgrâce des repousses. Elle reste cependant la technique dépannage en cas d’imprévu (oui, car en Belgique, le soleil pointe le bout de son nez de manière trèèèès imprévue)

Les avantages? Pas cher, rapide, indolore ET inodore. Elle est praticable directement sous la douche et garantit une peau douce pour la journée.

Les désavantages? La repousse façon hérisson ! Très désagréable au toucher mais aussi à l’œil. Les poils sont uniquement coupés et non pas arrachés, la pousse du poil suit donc son cours et on a l’impression qu’elle est plus rapide qu’à l’accoutumée.

Pour qui? Pour les pressées, mais aussi pour celles qui ont peur de la douleur et pour qui la crème dépilatoire ne fonctionne pas.

epil 3

Il y a deux façons d’utiliser la cire : froide ou chaude. J’ai d’abord essayé la cire chaude en institut. Et je ne vais pas vous mentir : les premières fois sont très douloureuses. Mais, ô magie, la repousse se fait languir, la peau reste douce et les poils sont plus mous ! Enthousiasmée par cette expérience, j’ai quand même voulu économiser et le faire chez moi : un carnage. J’en ai mis partout, je n’osais pas arracher la bande et j’ai fini sous la douche en pleurs à essayer de décoller tout ça. J’ai aussi réussi à me brûler ! Je suis une catastrophe ambulante.

Alors bon, j’ai essayé la cire froide  : beaucoup plus simple que la cire chaude, elle n’en reste pas moins plus douloureuse et moins efficace. J’ai du m’y reprendre à plusieurs fois avant de venir à bout des indésirables poils de mes gambettes. Et si on n’a pas la technique d’arrachage, gare aux poils incarnés !

Les avantages? Une épilation propre, qui rend la peau douce et qui permet un délai de 3 à 4 semaines avant l’épilation suivante. Le rêve quoi !

Les désavantages? Outre la douleur, il faut prendre en considération le prix de l’épilation en institut si on ne sait pas le faire soi-même.

Pour qui? Pour celles qui n’ont pas peur de la douleur ! Aussi, pour celles qui ont le budget pour le faire en institut ou celles qui ont la dextérité (pas comme moi) de le faire à domicile.

epil 4

Dans un profond désespoir, j’ai regardé mon compte en banque et l’état de mes jambes. Il fallait agir ! Il en restait une que je n’avais pas essayé : l’épilateur ou plus connu sous le nom (bon ok, c’est un nom que je lui ai donné) de machine-du-diable-arracheuse-de-poils. Alors j’ai filé chez Di et je me suis procurée un modèle de chez Babyliss. Et je n’ai pas été déçue ! Bon, ça fait mal la première fois, ça fait beaucoup de bruit mais ça fonctionne très bien. Je n’ai plus un poil incarné et les repousses sont de moins en moins nombreuses. Le résultat est presque équivalent à celui de la cire chaude.

Les avantages? On ne paie qu’une seule fois le prix de la machine, qui est très simple d’utilisation. Certains modèles permettent même de l’utiliser sous la douche et fournissent des têtes de tailles différentes pour chaque zone à épiler. L’appareil arrache le poil, comme pour la cire, et laisse une peau douce pendant plusieurs semaines.

Les désavantages? Ça peut faire très mal, surtout les premières fois, et encore plus quand on a l’habitude de se raser. Le bruit de l’appareil est aussi rédhibitoire (je ne vous parlerai pas de la nuit où mon chat l’a déclenché en jouant avec… La peur de ma vie). Enfin, ça prend du temps car au lieu d’arracher les poils d’un seul coup, on passe petit à petit sur les zones à épiler avec l’appareil.

Pour qui? Pour celles qui cherchent une solution pas chère et aussi efficace que la cire et pour celles qui n’ont pas peur de la douleur.

Et toi cher lecteur égaré, as-tu trouvé chaussure à ton pied? Ou devrais-je dire, épilation à ton poil?

Des bisous ! ♥

P.S. Je n’ai pas parlé de l’épilation définitive ou à lumière pulsée, tout simplement parce que je ne pense pas tester pour le moment.

signature

Insolite : McDonalds se met au Geek !

Bonjour, bonsoir mes internautes chéris !

Voici une toute nouvelle catégorie qui reprendra tout ce que je rencontre de farfelu, d’insolite, de bizarre,… Bref ! Que du plaisir, quoi. Et justement, j’ai de l’insolite pour vous. Hier, lors d’une sortie improvisée à Bruxelles, je suis tombée sur un tout nouveau concept : des jeux-vidéos au McDo.

Vous allez me dire, qu’y a-t-il d’insolite? On a déjà vu ça quand même ! Si, tu sais, dans certains fastfood trônait encore la petite télévision avec console « protégée » dans une petite vitrine en verre, et dont les jeux (souvent dépassés) ne fonctionnaient qu’une fois sur cinq. Ou bien au lieu des manettes pendaient deux lamentables câbles, derniers vestiges du temps béni où les enfants pouvaient jouer. Bref, pas très glorieux tout ça.

Mais là, ce que nous -mon chéri, mon meilleur ami et moi- y avons vu relève d’un tout autre concept. Imaginez une tableoui, une table!– sur laquelle on peut directement jouer à l’aide de nos simples mains. Sans manette, sans câbles, sans écran. Et avec du son ! Illustrations.

tttt

Il s’agit en fait un dispositif assez discret situé au-dessus des tables appelé EyePlay. Vous avez peut-être déjà vu ces immenses pianos virtuels projetés sur le sol et sur lesquels on peut jouer de la musique? Le système est le même. C’est en fait un projecteur avec capteurs de mouvements qui contiennent quelques mini-jeux en mémoire. Pour jouer, on doit juste passer la main sur l’image, sans même devoir toucher la table.

Au McDonalds de la Bourse à Bruxelles, vous pouvez donc jouer sur trois tables à des petits jeux tels que du hockey, du ping pong ou encore un « sauvez les pingouins » et un « frappe le requin! ». On peut y jouer seul, à deux, voire à quatre. De quoi divertir nos chères têtes blondes et leurs parents. Les seuls points négatifs : les capteurs de mouvements ne sont pas toujours très au point et on a vite fait le tour des quatre jeux proposés. Bref, juste parfait pour le temps d’un repas ! Alors, à quand ces jeux dans tous les fast-food?

Plein de bisous tout gras

(bah oui, on a mangé là-bas alors ça colle un peu, désolée)

signature

Beauté sur ton smartphone : 4 applications incontournables !

Bonjour, bonsoir, chers internautes !

Un article qui allie nouvelles technologies et beauté, quoi de mieux pour commencer?
Le développement des applications pour smartphone est tel que l’on y trouve tout et parfois n’importe quoi. Trouver des applications utiles relève parfois d’un parcours du combattant : on télécharge, on teste, on jette ou on garde mais on ne l’ouvre que trois fois. Et il y a les rares app’ que l’on garde – elles se compte sur une page d’écran- et que l’on utilise vraiment. J’ai trouvé pour vous, les passionnées de beauté, 4 applications utiles et gratuites (sur l’App Store ayant un téléphone à pomme, il faudrait donc vérifier sur Android…) qu’il ne faut pas rater.

titre 1

Lorsque vous vous retrouvez dans un rayon devant une bonne dizaine de shampoings, ou bien que votre cœur balance entre deux fonds de teint, ouvrez vite cette application ! Comme le site internet, cette application propose une fiche technique de produits cosmétiques avec en prime tous les avis des internautes. De quoi vous aidez à vous décider ! Plus d’une fois, cette application m’a sauvée de mauvais choix de produits. On y retrouve également des informations sur les prix, la quantité, la composition (idéal pour celles qui comme moi achètent du bio!) et on peut même passer commande en ligne.

pic1Les + :
  • Il suffit de taper le nom du produit pour avoir sa fiche technique complète.
  • Les avis des internautes sont détaillés sur base de plusieurs critères.
  • L’application est intuitive et simple d’utilisation.
  • Les catégories proposées sont variées et touchent une large panoplie de produits cosmétiques (y compris pour hommes et enfants)
Les – :
  • Le design est simple, laisse un peu à désirer.
  • L’outil de recherche par code-barres ne fonctionne pas.
  • L’utilisation nécessite une connexion internet.

titre 2

Les secrets de grand-mère, il n’y a que ça de vrai ! Masques pour les cheveux, crème pour les mains, remède contre les piqûres de moustique,… Des conseils simples avec des produits que nous avons tous sous la main à la maison, voilà ce que propose cette sympathique application gratuite. Facile d’utilisation, on tape des mots-clés dans la barre de recherche et c’est parti pour les conseils. En plus de consulter les conseils, vous pouvez voter sur l’efficacité du conseil… Ou sur son inefficacité. Enfin, vous pouvez en poster vous-mêmes et ainsi partager avec la smartphonesphère les petits secrets de votre grand-maman chérie.

pic 2

Les + :
  • Les conseils sont de vrais conseils de grand-mère : simples et à portée de main.
  • Le design est mignon et rigolo.
  • Le vote permet de se faire une idée de l’efficacité du conseil présenté.
  • Les domaines abordés sont très variés : beauté, bobos, tracas du quotidien… Tout y passe !
Les – :
  • Les recettes sont bourrées de fautes d’orthographes, ce qui est extrêmement rébarbatif.
  • Il ne semble pas y avoir de modération. Du coup, tout le monde peut poster et on n’est pas à l’abri de mauvaises infos.

titre 3

Comme son nom l’indique, voici une petite application consacrée au Nail Art. Ce qui est bien utile quand on est chez sa manucure et qu’on veut lui montrer ce qu’on veut ou bien si on est devant le rayon des vernis et qu’on veut choisir des couleurs pour son prochain chef-d’œuvre ongulaire ! Cette application vous propose des tutoriels très simples et inspirants, classés par thèmes : en soirée, pour la rentrée des classes, pour une fête,… Par contre, certaines catégories sont payantes, bien qu’elles ne soient finalement pas trop chères.

pic 3

Les + :
  • Le design est épuré, moderne et très agréable.
  • Les tutoriels sont accessibles à toutes, pas besoin d’être une professionnelle pour les réaliser.
  • Les catégories sont variées, il y en a pour toutes les occasions !
Les – :
  • Certaines catégories sont payantes.
  • Des publicités s’affichent en bas de l’écran, ce qui peut être dérangeant pour lire les tutoriels.

titre 4

La dernière et non des moindres : My Little App. Difficile de la catégoriser car elle propose une tonne de chouettes services : des bons plans, des tutos et des DIY, des fonds d’écran, des conseils beauté et mode, des offres et des réductions sur certaines marques,… A chaque jour sa petite surprise ! Mais attention, les surprises en question sont limitées dans le temps, à vous d’être les plus rapides pour lire les articles et profiter des pourcentages offerts. En prime, un avatar personnalisé Kanako pour votre profil.

pic 4

Les + :
  • Le design est génial, adorable et très girly !
  • L’application propose une large palette d’articles et de promotions. Que ce soit au niveau des tutoriels, des conseils ou simplement des petits articles informatifs, il y en a vraiment pour tous les goûts !
  • L’avatar personnalisé est super mignon.
Les – :
  • Les articles et les offres sont limités dans le temps, il faut donc être rapide pour en profiter.
  • Les notifications sont plutôt envahissantes (mais il suffit de les désactiver)
  • Les réductions concernent la France uniquement, dommage pour les petites belges.

titre 5

Juste pour rire, un petit bonus : une application qui consiste à… Raser les jambes d’une femme. Totalement inutile, certes, mais tellement insolite que je voulais la partager avec vous. En soi, le jeu n’est pas très ragoutant ni très divertissant – et en plus le rasoir est dans le mauvais sens!- pourtant je n’ai pas pu m’empêcher de rire en y jouant (avant de la supprimer ha ha ha!) Enjoy 😉

jeu
Capture d’écran… Miam!
Et toi? Connais-tu ces applications? En as-tu d’autres à me conseiller?

A tout bientôt pour un prochain article. ♥

signature

Puisqu’il faut un début à tout !

Dans l’inconscient de certains, une fille geek ressemblerait à… amy

Dans les fantasmes d’autres, ce serait plutôt…

geek sexy

Mais au fait, c’est quoi un geek?

Si on regarde dans le dictionnaire, un geek, ça veut réellement dire ça :

Terme d’argot américain, qui désigne une personne extrêmement pointue dans un domaine précis.

N’empêche que la définition a évolué avec l’émergence de la génération Y et des nouvelles technologies, ainsi que des courants artistiques tels que la science fiction et le fantastique… Donc, en fait, si on suit bien la logique des choses, une fille geek, ce n’est ni une intello à lunette coincée le nez dans ses bouquins à longueur de journée, ni une nana cosplayée avec très (très, très, très) peu de tissu sur son corps, encore moins une accro à Candy Crush et Instagram. Une fille geek serait « quelqu’un de très imaginatif restant toujours un peu dans l’enfance. C’est pour cela que le geek joue aux jeux-vidéos et est fan des jeux de rôles. C’est une personne relativement cultivée qui apprécie de s’informer sur tous les sujets qui l’intéressent, souvent proches de ce qui touche au fantasy, dans le cinéma et mêmes dans les livres. » Alors, si une fille peut être une geek, elle peut aussi être chic. Parce qu’on est pas obligée finalement d’être moche pour être une geek.

Au fait, bonjour, je m’appelle Eléonore et je suis une geek.